vendredi 5 février 2016

N°6 - Répliques


Cette chronique est inutile, car elle ne procure ni gain, ni bénéfice.

Cela faisait maintenant cinq longues et inutiles semaines que j'avais intégré le Centre de Profits de Jack Challenge en tant que domestique polyvalent – rémunération à conquérir. Cinq semaines sans gain, ni bénéfice.

Après avoir consulté mon chiffre de la semaine passée, Jack, furieux, s'écria ce matin-là :

– Ton échec roule lamentablement sur l'autoroute de mon succès ! Tu torpilles ma noble allure ! Tu ne m'es plus utile ! Tu es... viré !

Humil, je rétorquai :

Ta voie rapide n'est qu'un sombre tombeau pour l'effort humain vers la clarté ! Tu me rends donc honneur et à l'humanité tout entière ! Toi, tu ne nous es pas nécessaire ! Et je me ferai une mission toute spéciale de le faire savoir !

– ... Comment ça, "nous" ?" s'écria Jack.

Rasséréné, je précisai :

– Nous ! Oui, "nous" !... Mais ne cherche pas un "nous" inaccessible à cette fragile étincelle qui ne porte que ta sombre sottise et son ombre immense le long des murs suintants de ta ténébreuse existence !

Nous nous quittâmes en parfaits mauvais termes.
C'était un vendredi. Inutile. Mais nécessaire.

Le numéro suivant de CHRONIQUE INUTILE DU VENDREDI (La) vous causera d'un... miracle ! 

2 commentaires:

  1. I am he as you are he as you are me and WE are all together

    RépondreSupprimer
  2. "I prefer not to", comme dirait l'autre...

    RépondreSupprimer